Avouez ces 10 défauts pendant un entretien d’embauche en toute sérénité

Vos employés sont les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise. Les recruteurs en sont désormais bien conscients et la cooptation s’est donc remarquablement développée ces dernières années. S’appuyer sur des ressources internes pour attirer les talents peut avoir de multiples avantages. Comment définir le concept de cooptation ? Quels sont vos défis ? Découvrez nos conseils pour favoriser la cooptation au sein de votre entreprise.

Cooptation : définition

Le mot Cooptation vient du latin cooptatio, onis, qui signifie choisir ou incorporer. C’est une méthode de recrutement basée sur la recommandation d’une personne de votre réseau pour un poste. On peut parler de « recrutement participatif » ou de « parrainage ». C’est devenu une véritable stratégie de détection des talents pour les entreprises qui ont bien identifié les enjeux et les bénéfices de ce mode de recrutement. Près de 40 % des managers sont recrutés selon ce principe. En effet, la cooptation est surtout utilisée par les entreprises pour recruter des profils expérimentés.

Avantages de la cooptation

Peu coûteuse, mobilisatrice et favorisant l’engagement des collaborateurs, la cooptation est l’un des modes de recrutement les plus efficaces. Il présente de nombreux avantages.

Le prix

Premier avantage : le coût. Cette approche et sa mise en œuvre permettent des économies liées au coût de diffusion des annonces. Vous gagnez du temps dans l’activité de sourcing qui peut être très longue. Même si une prime de cooptation est appliquée, le coût sera moindre que pour une campagne de recrutement classique.

 

Avoir un profil de candidat pertinent pour le poste

La cooptation permet d’accéder à un vivier de candidats potentiels plus difficiles à atteindre et dotés de réelles compétences. La cooptation est aussi un facteur de diversité. Il permet de découvrir des profils aux parcours « atypiques ».

 

Provisionnement de profils rares/rares

La cooptation est largement utilisée dans les secteurs sous tension. Les entreprises qui peinent à recruter par les moyens traditionnels (jobboards…) ont tout intérêt à confier à leurs collaborateurs les talents potentiels de leur réseau.

 

Rapidité du processus de recrutement

La cooptation permet de réduire les délais de recrutement en évitant la phase de publication des annonces et  le long processus d’analyse  des CV reçus. Les entreprises sont en contact avec des profils moins nombreux mais plus qualifiés. Ils peuvent passer plus de temps dans la phase d’entretien.

 

Loyauté et connaissance du candidat sur l’entreprise

 

Les candidats cooptés qui ont été recommandés par les salariés sont plus susceptibles de partager les valeurs de l’entreprise et de répondre aux exigences du poste.

Vous valorisez également vos collaborateurs en les présentant comme des ambassadeurs. En effet, la cooptation est un levier fort pour le développement de la marque employeur au sein des entreprises.  Elle aide à augmenter le sentiment d’appartenance.

Nos conseils pour favoriser la cooptation

 

1-Communiquer sur le programme de cooptation

Pour mettre en place une campagne de cooptation, vous devez d’abord définir les règles de votre programme. Une fois le processus défini, il vous appartient de communiquer avec vos collaborateurs par différents moyens (newsletter interne, mail spécifique, réunions…). Énoncez clairement le programme, ses conditions et toutes les récompenses. Par exemple : « Vous gagnerez un coupon de 100 € si vous fournissez le CV et les coordonnées d’une personne correspondant au profil du poste ». Il faudra également leur donner le plus de détails possible sur les postes à pourvoir.

 

2-Mettre en place un système de récompense

Bien sûr, si vous voulez obtenir des résultats, il est important de motiver vos employés à participer au programme coopératif. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

1-Les cadeaux

Vous pouvez offrir des avantages en nature : bons de réduction, voyages, coffrets cadeaux… Les idées ne manquent pas pour récompenser vos collaborateurs !

2-Les primes monétaires

La prime de cooptation peut prendre la forme d’une rémunération fixe, versée à chaque salarié qui contribue à une nouvelle embauche. Ou elle peut aussi varier selon le niveau du salarié recherché ou le type de poste en question.

3- Utiliser les réseaux sociaux

L’Employee Advocacy  est une stratégie pour faire de vos collaborateurs vos principaux ambassadeurs sur les réseaux sociaux. Ainsi, la cooptation ne se limite plus au bouche à oreille et se diffuse largement sur les réseaux sociaux. De plus, le message a plus d’impact lorsque ce sont les salariés qui le transmettent. N’hésitez pas à inciter les collaborateurs à diffuser vos offres et contenus sur les réseaux. Vous gagnerez en visibilité et en engagement.

4-Utiliser une plateforme spécialisée

Des plateformes de coopération spécialisées ont récemment été développées. Parmi eux se trouve CoopTime , qui dispose d’un vaste réseau de partenaires coopératifs. De nombreuses entreprises utilisent déjà les services de ces plateformes (Leroy Merlin, Orange, Bonduelle…)

 

Les limites de la cooptation

Bien que la cooptation présente de nombreux avantages, elle présente certaines limites.

Premièrement, la cooptation mobilise des acteurs non spécialisés dans le recrutement. Il n’y a aucune garantie qu’un employé soit qualifié ou objectif dans la sélection des candidats au sein de son réseau. De plus, cela peut rogner sur le temps que les collaborateurs ne doivent pas forcément consacrer à ce type de missions.

Le « népotisme » est un autre danger de cooptation. Elle peut conduire à un phénomène de clonage si la cooptation s’oriente vers des profils similaires à ceux des salariés. Utilisé à bon escient, en revanche, il sera source de diversité dans la mesure où il pourra révéler des profils atypiques auxquels les recruteurs n’auraient pas forcément eu recours au départ.

La « recommandation » fait également partie des risques dont il faut être conscient. Il faut que tous les candidats, cooptés ou non, soient considérés et traités de la même manière. Aucun traitement particulier ne doit être introduit et l’émotionnel doit être laissé de côté. Bien que la cooptation ait fait ses preuves, elle doit être considérée comme une solution complémentaire à votre stratégie de recrutement. Le principe de cooptation ne remplace pas le travail d’un recruteur. C’est pourquoi il ne faut pas l’utiliser à outrance.

Conclusion

La cooptation, autrefois informelle et spontanée, fait désormais partie intégrante des stratégies de recrutement. Avec l’avènement du web et des réseaux sociaux, les collaborateurs deviennent de véritables ambassadeurs et transmettent les opportunités de votre entreprise. Cette pratique présente de nombreux avantages, même si elle implique certaines limites dont il faut tenir compte.

 

Nos modèles

Retrouvez tous nos Lettres de Motivation entièrement personnalisables à télécharger gratuitement !

 

Lettre de motivation pour une Formation

Modèle de Lettre de motivation Formation à télécharger gratuitement